[Hors-sujet] Mon expérience de l’alimentation intuitive …

J’ai 35 ans et j’ai vécu la moitié de ma vie avec des troubles du comportement alimentaire. Plus ou moins grave selon les périodes. Anorexie, boulimie, hyperphagie, orthorexie … Entre 39 et 55 kilos (hors grossesse). Le tout agrémenté de troubles digestifs chroniques et sans explication médicale. La grossesse puis l’arrivée de Mini Lu n’ont – a priori – pas changé grand-chose. Lors de ma formation de yoga j’ai remis un pied dans la naturopathie, ce qui n’a fait que déchainer un peu plus mes compulsions alimentaires. Puis, je ne sais plus par quel hasard, je suis tombée sur le concept d’alimentation intuitive. J’ai lu sur le sujet et écouté 1001 podcasts. Un bon résumé est dispo ici : https://pouvoircannelle.com/10-principes-de-l-alimentation-intuitive/ J’ai commencé seule de mon côté. Puis j’ai rencontré mes limites alors j’ai fait appel à une thérapeute. Ca a été un vrai tournant. Pour la première fois, je sens que je suis VRAIMENT sur le bon chemin.

Ma première étape a été de me réalimenter « normalement ». Accepter qu’actuellement mes signaux de faim sont perturbés, suite à plus de 17 ans d’alimentation troublée. Lâcher prise. Manger à des heures régulières, écouter toutes mes envies et laisser faire. Trust the process, à fond. Forcément il y a eu des changements corporels. Certains sont plaisants, d’autres moins. J’étais depuis longtemps en léger sous-poids (selon la définition de l’IMC, soit un indice inférieur ou égal à 18,5) mais surtout en restriction calorique et cognitive. Alors naturellement, j’ai grossi. Combien exactement ? Je ne sais pas, et j’essaye de continuer à l’ignorer. Ce que je sais, c’est que j’ai dû revoir toute ma garde-robe. Les tailles S et M ont remplacé mon XS. Mais : ma charge mentale liée à l’alimentation a considérablement diminué, tout comme mes compulsions alimentaires et les troubles digestifs que je trainais depuis 1000 ans. Bonus : je me découvre un nouvel intérêt pour la mode et la création de mes propres vêtements.

Surtout : derrière tout ça il y a un autre aspect beaucoup plus personnel, profond et intime. Un (long) boulot de déconstruction. En effet, la « thérapie d’alimentation intuitive » est en réalité plus une psychothérapie qu’un simple travail autour de l’alimentation ou du poids. Pour moi qui n’avais pas le courage de mettre les pieds chez un psychologue, je suis maintenant confrontée à tout ce que j’essayais de cacher sous le tapis. Et ça pique, forcément. Mais je sais que mon bonheur et ma sérénité passent par là.

Je laisse ici quelques liens sur le sujet, au cas où ça pourrait aider quelqu’un un jour. Cette liste est évidemment non exhaustive et je la compléterai au fur et et à mesure de ma motivation.

Les bases / les livres :
https://www.editionsleduc.com/produit/2487/9791028519469/le-grand-livre-de-l-alimentation-intuitive
https://www.amazon.fr/Intuitive-Eating-Anti-diet-Revolutionary-Approach/dp/1250255198 (j’ignore si la version française se vend encore)

Les podcasts :
https://podcasts.apple.com/fr/podcast/reset-ton-assiette/id1573105964
https://podcast.ausha.co/la-pleine-conscience-du-pouvoir

Les comptes Instagram :
https://www.instagram.com/thelastquiche/?hl=fr
https://www.instagram.com/annepiozpsy/?hl=fr
https://www.instagram.com/sophia_antidietculture/?hl=fr
https://www.instagram.com/zin_ai/

Les sites internet :
https://www.gros.org/pourquoi-cette-approche

J’aurais aimé avoir accès à ces infos et tout ce recul bien plus tôt … Je réalise que tout le monde est influencé – souvent inconsciemment – par la culture des régimes et la grossophobie associée. Je ne vous parle même pas du patriarcat ! J’ai découvert le concept d’inclusion aussi. Bref : de riches nouveaux mondes s’ouvrent à moi ! Que je vais continuer d’explorer, parce que que cela fait de moi une « meilleure » mère / femme / professeure de yoga, plus consciente et bienveillante. 🙂

11 réflexions sur “[Hors-sujet] Mon expérience de l’alimentation intuitive …

  1. Merci Lucienne…. Je suis en plein dedans le sens inverse. Burn-out métabolique, j’ai pris 10 kg sans raison et depuis c’est la catastrophe. Et ça en vient à attaquer mon moral. Je suis suivie en naturopathie mais en LCHF (magique quand on traite les tca mais atroce quand dans mon cas, le corps refuse d’entendre et s’obstine). Bref, je vais m’intéresser à ça. En espérant y voir une lueur d’espoir dans mon combat contre un poids qui grimpe sans raison apparente …
    Bravo à toi

    Aimé par 1 personne

    • Je n’y connais rien en LCHF (j’ai dû googler ^^) ni en burn-out métabolique, mais je suis sûre d’une chose : dans l’alimentation intuitive il n’est pas question de contrôle du poids. C’est un truc à lâcher, à mettre totalement de côté, à oublier. Il y a clairement un deuil du poids « idéal » à faire. Mais c’est à mon sens indispensable pour retrouver une relation saine / sereine / apaisée avec la nourriture. Il n’est d’ailleurs pas non plus question d’un quelconque contrôle alimentaire. Donc je doute que le régime LCHF soit compatible avec la thérapie d’alimentation intuitive. Mais je ne suis pas thérapeute, c’est juste ma compréhension du truc.
      Courage Carotte ! Je sais comme c’est dur de voir son corps échapper à tout contrôle sans que l’on comprenne pourquoi. J’imagine que tu as fait des examens médicaux, genre thyroïde et compagnie ?

      J’aime

      • Oui tout est normal… mais les bilans avec des professionnels de l’alimentation sont clean aussi c’est incompréhensible. C’est moi qui parle de burn pur métabolique m, mon corps répond plus. Il se prépare à la guerre m, il stocke il stocke il stocke… et c’est hyper hyper dur…
        Merci pour ce partage en tout cas ❤️😘 et bravo à toi surtout!!!

        Aimé par 1 personne

  2. Je t’admire, car moi pendant ce temps là, je me suis ré-inscrite à Weight watchers… OPK, je suis constitutionnellement grosse depuis toujours et ça m’emmerde…j’ai pesé entre 47 et 85 kg suivant les périodes, j’ai essayé de m’engouffrer dans la tendance « body positive », mais rien à faire, je me trouve atroce, et surtout, en dehors des considérations esthétiques, je veux vivre longtemps en bonne santé, et mes articulations souffrent de mon poids… et comme j’ai l’intention de galoper derrière mes petits enfants, va falloir régler le problème… J’ai longtemps mangé mes émotions, maintenant ce n’est plus le cas, mais la machinerie est toute déréglée, j’ai tout le temps faim… bref j’arrête de parler de moi deux minutes pour te dire que ça fait plaisir de te lire comme ça !

    Aimé par 2 personnes

    • Quand j’ai parlé de ma thérapie d’alimentation intuitive avec une pote, elle m’a demandé : « Mais comment on fait quand on a tout le temps faim ? » Bah j’ai séché ! Comme je ne suis pas vraiment dans ce cas je n’ai aucune idée de comment ça se gère. Spontanément j’aurais tendance à dire que si tu as faim, c’est que tu ne manges pas assez … Mais j’imagine que ça peut être plus complexe que ça !
      Pas de « body positive » dans l’alimentation intuitive. C’est plutôt « body neutrality ». L’idée pour moi c’est surtout de prendre conscience de sa valeur au-delà du physique. Qu’on n’est pas réduit à une enveloppe corporelle et qu’on a pas un corps fait pour être joli / désirable / parfait, mais pour vivre … et galoper derrière ses petits enfants par exemple ! 🙂

      Aimé par 2 personnes

      • Dans mon cas, si j’ai bien compris, c’est la résistance à l’insuline sui fiche le bazar et dérègle toutes les sensations… c’est le seul point positif des OPK : après m’être fait humilier par tout un tas de médecins depuis toute gosse sur mon poids, OPK est le mot magique, à priori ça fout tellement le souk que même les docs me disent « faites comme vous pouvez ! » incroyable !

        J’aime

  3. J’avais fait un suivi comme ça avec une diet. J’avais posté à ce propos au moment des traitements PMA. J’avais réussi à stabiliser mon poids. Mais le plus étant de reconnaître le moment de satiété et savoir dire ha là c’est tel ou tel type d’aliments dont j’ai besoin, ce n’est pas toujours évident surtout quand le facteur hormone est là ainsi que la gourmandise (même si dans ce principe là la gourmandise est autorisée ! ) et ensuite les traitements divers et variés qui « ouvrent » l’appétit…

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s