Les bagages …

Quelqu’un a commenté un jour ici : « Pour être franche, tu t’es lancée dans l’aventure compliquée de la maternité avec déjà un max de bagages, essaie de t’occuper de toi et d’être enfin apaisée, tu ne pourras pas faire de plus beau cadeau à ton enfant. » Ça m’a mis une petite claque, mais j’ai trouvé ça globalement bienveillant et surtout … très vrai ! Cette histoire de bagages est restée dans ma mémoire et j’y repense régulièrement. C’est en partie à cause de ça que j’écrivais il n’y a pas si longtemps : « La PMA est derrière nous et nous n’y retournerons sans doute pas, malgré nos 7 embryons restants. Notre équilibre familial est encore à trouver et j’ai envie de profiter : de mon bébé, de mon mec, de mes proches et de mes passions. Peut-être que dans quelques années je serai prise de je ne sais quelle folie de recommencer, mais pour le moment c’est un grand NON. »

Ces « bagages » sont toujours avec moi et ils ne me quitteront sans doute jamais. La stabilité de mon moral laisse parfois à désirer et je suis hypersensible. Mais ça ne fait pas de moi une mère défaillante. Mini Lu aura 1 an dans quelques jours et je l’ai toujours gardé au-dessus de tout ça. Ce bébé est la priorité number one de ma vie, il passe avant tout. Et si parfois je me suis oubliée ou négligée, je n’ai jamais hésité à demander de l’aide. À Lucien, à nos famille respectives et surtout à mon petit réseau de professionnels de santé.

Alors s’il y a quelque chose à retenir de cette année qui vient de s’écouler, c’est que « tout passe » et tout évolue. Il n’y a qu’à relire ce que j’ai écrit ici à 7 mois post-partum … Ce bad mood est totalement derrière mois. Je l’avais d’ailleurs littéralement oublié ! Parce que ça y est, la tornade est passée et l’équilibre revient doucement. Ce n’est évidemment pas le monde des Bisounours, mais je suis heureuse dans ma vie.

Sauf que … mon coeur n’a jamais réellement tiré un trait sur cette histoire de fratrie. Celui de Lucien non plus je crois, mais il craint de ne pas avoir l’énergie nécessaire. Moi j’ai peur de l’état de mon corps après une seconde grossesse … Lui pense aux aspects logistiques quand moi je nous imagine, béate, vivre à quatre (ou plus). Alors je lui ai présenté ce rendez-vous chez Madame-Hope en mode : « Ça n’engage à rien, d’ailleurs je ne sais pas si j’aurai le courage de refaire une hystérosalpingographie ! » [Je connais Madame-Hope, je sais qu’elle ne laissera rien au hasard.] Lucien m’a répondu que l’on était pas obligé de faire le suivi avec elle. J’ai souri intérieurement, parce qu’avec cette réponse il validait sans s’en rendre compte le fait de « reprendre les hostilités ». [Mais évidemment ce sera Madame-Hope ou personne. Mon corps, mon choix.]

Deux mois pour avoir un premier rendez-vous, trois mois pour faire tous les examens nécessaires, sans doute trois mois de ménopause artificielle et l’été au beau milieu de tout ça … Ce n’est pas demain que l’on prendra nos billets pour la République Tchèque. Mais depuis quelques temps je ne donne plus les vêtements de Mini Lu devenus trop petits. Parce qu’ils pourraient peut-être servir à nouveau …

7 réflexions sur “Les bagages …

  1. Je te comprends et ici aussi je me posais la Question du deuz mais au fond de moi j’ ai toujours imagine aussi la famille a 4. Et pour Hope elle a sûrement des défauts mais perso elle a accompli pour moi ce que aucun autre médecin n a su faire. La 1 été aurait pu être un coup de chance mais 2 fois je pense pas, elle ne laisse rien au hasard et tant mieux 🙂 courage pour ce nouveau début tout en douceur ….petit a petit du chemin l idée va murir

    Aimé par 1 personne

    • Oui à une époque j’avais lu des choses assez négatives sur Madame-Hope, notamment à propos de son organisation ou son rapport « humain » avec les patient(e)s. Perso j’ai toujours eu un bon feeling – même si pour le coup ce n’est pas tout à fait grâce à elle que j’ai pu être enceinte – et elle connait bien mon utérus ^^ donc la question ne se pose même pas.

      J’aime

  2. La question de faire un deuxième enfant ou pas, c’est toujours compliqué. Si le premier est passé crème, t’as peur de ne pas regagner à la loterie. Si le premier a été une grosse claque, t’as peur de t’en prendre une 2°. Ici, c’était grosse claque pour la première (RGO sévère et allergie). On a tiré le même ticket de loterie et c’est passé aussi crème que possible vu le faible écart d’âge et un contexte moral raide pour moi (décès en rafale de mes parents et mes grands-mères pendant la grossesse, la sage-femme n’osait presque plus me demander «ça va ? »). Parce que l’expérience, parce que le « statut » de mère de 2 enfants et + avec les pro (qui te prennent au sérieux sans rien avoir à prouver/négocier). Et parce que le « tout passe », tu l’as vécu. Donc ça paraît moins abstrait.

    Pour les bagages, on en a tous. Si les tiens ne t’empêche pas de vivre et d’être une mère suffisamment bonne, pourquoi te priver de cette envie de 2°. Tu sais que tu es capable de réagir et obtenir de l’aide en cas de besoin, c’est parfait. Il n’y a pas de diplôme à réussir pour être enceinte et mère. Crois moi, j’hallucine tous les jours devant la maternelle et pourtant, tant que l’enfant va bien et les parents aussi, c’est le principal. 🤷🏻‍♀️

    Aimé par 3 personnes

    • Je sais pas si on peut dire que le premier est « passé crème », mais quand je regarde autour de moi je vois du + simple et du beaucoup – simple ! ^^ Je me demande régulièrement si l’on devrait écouter notre cœur ou notre raison … Le cœur est à fond pour, la raison est + modérée (voire flippée). On laisse tout ça un peu en suspens jusqu’à juin … et on verra ! 🙂

      Aimé par 2 personnes

  3. Une fratrie c’est chouette. Les liens entre frangins c’est beau et fort (et tu le sais si bien…). Et que tu aies envie de nouveau me fait plaisir pour toi (ouais je sais ça ne me regarde pas, mais je suis devenue une vieille radoteuse qui souhaite son bonheur à tout le monde, Dieu merci j’arrive encore à fermer ma bouche, quand à l’inverse de toi les gens disent ne pas vouloir d’autres enfants ! ) Quand je te parlais sur l’autre post de prendre le temps, j’espère que tu ne l’auras pas mal pris, je ne te conseillais pas d’attendre, je voulais juste dire (en m’expliquant comme un pied certainement) que les délais que tu évoquais dans le post pouvaient être pris positivement et permettaient aussi de laisser le temps au temps, et aux idées et aux sentiments de faire leur chemin.

    Aimé par 1 personne

    • Et quand je parlais des bagages je te remercie de l’avoir pris pour de la bienveillance, parce c’est ce que je ressentais et voulais exprimer, mais je suis pas toujours très douée pour me faire comprendre. Moi en ce moment je travaille à fond sur mon comportement avec les enfants et surtout le mari, parce que je ne veux plus être frustrée de toujours passer en dernier… surtout que personne ne me le demande, c’est une sale manie que j’ai, et c’est injuste derrière d’être de mauvais poil et frustrée avec tout le monde pour un truc que je mitonne toute seule… Et pour le fait que tout passe, c’est notre mantra du moment ! le mari et moi sommes l’un comme l’autre super nuls à gérer le manque de sommeil et à chaque bébé on souffre un max. Et grâce au « tout passe » j’ai réussi cette fois à éviter les longues heures à sangloter en me disant que j’avais fait une connerie de faire un enfant que j’ai pu vivre pour les 3 premiers… j’espère que ça va durer !

      Aimé par 2 personnes

Répondre à Un an de Mini Lu ! – HOW I KILLED LUCIENNE Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s