Grossesse : deux tiers du chemin !

Ça y est : le troisième trimestre a enfin débuté ! J’aimerais vous dire que ça passe vite, maaaaais … ça ne serait pas tout à fait vrai ! Il y a des jours avec et des jours sans. Dans les faits tout va bien, j’ai juste quelques classiques trucs de la grossesse, genre mal en bas du dos (depuis j’ai acheté une ceinture Physiomat ; best investment ever), des insomnies récurrentes et l’impression constante d’être une baleine. ^^ Mon « ancien » corps – avec sa force, sa souplesse et son endurance – me manque, mais on est là clairement sur des « problèmes de riches ».

Côté psychisme, là aussi c’est fluctuant. J’ignore tout des doses d’hormones durant la grossesse, mais j’imagine que l’on baigne dedans un peu comme lors d’une FIV. Je suis hyper sensible, susceptible et fragile (en tout cas je me sens ainsi). L’arrivée de ma future remplaçante au bureau a réactivé une bonne dose de stress à ce niveau. Le congé maternité (qui débute le 27 avril) me parait très loin. J’ai bien envie de me faire arrêter un peu, histoire de respirer et retrouver mon calme une petite semaine. Mais je sais déjà que je culpabiliserai de planter mes collègues … J’ai annoncé que je ne reviendrai pas en 2021 (on va tester le congé parental durant quatre mois) et c’est un big soulagement. J’ai vraiment besoin d’une pause avec ce taff où tout me sort par les yeux en ce moment.

15 réflexions sur “Grossesse : deux tiers du chemin !

  1. Je ne connais pas grand chose aux dosages d’hormones en fiv mais j’imagine que les médecins cherchent à se rapprocher de ce que le corps produirait en cas de grossesse naturelle au début de la grossesse 🤔. Du coup, je ne retrouve plus les courbes mais non ce n’est pas comparable. Ton taux de progestérone n’aura jamais été aussi haut (et ça joue salement sur la concentration et la motivation professionnelle, j’ai testé l’écrit de concours administratif à 7 mois de grossesse, ben y avait pas que le côté bête de foire qui m’a gênée on va dire 😅).

    La ceinture physiomat c’est la vie ! Et le boulot, c’est bon signe si ça te saoule. Ton esprit a quelque chose de carrément plus grandiose et stressant à préparer. Si tu commences à devenir agressive, c’est normal aussi. Ma sage-femme disait qu’il n’y avait que deux types de femmes qui accouchent (et parfois dès le 3° trimestre on est dans cet état d’esprit) : les lionnes et les louves.
    Courage pour ce dernier trimestre 🙂

    Aimé par 1 personne

        • Elle avait illustré la lionne par la future mère qui avait mordu tellement fort son compagnon qu’il a dû descendre aux urgences se faire recoudre en plein milieu de l’accouchement 😅. Moi j’étais carrément louve, mon mari était rassuré 🤣

          J'aime

  2. Oh oui, les hormones de grossesse ça joue beaucoup sur l’humeur et les émotions. J’ai plus ou moins le même ressenti que toi.

    Et sinon, autant le 1er et le 2ème trimestre j’ai trouvé ça extrêmement lent, autant le 7ème mois je ne l’ai pas vu passer 😱 ! Tu me diras si ce sera pareil pour toi 😉

    Tu as déjà commencé les cours de préparation à la naissance ?

    Aimé par 2 personnes

    • On a testé un cours de préparation « Bonapace » mais j’ai pas accroché. Du coup on fait la prépa « classique » de base en avril. Et je m’offre un cours particulier de yoga chaque semaine. 😎

      Aimé par 1 personne

  3. Comme le dit Souazig, c’est plutôt bon signe que le boulot te saoule. Ton esprit va tranquillement mais sûrement faire la place à cette petite merveille qui pousse en toi. L’accouchement est une sacré partie ! Alors dès que tu le pourras, prends des forces. Des siestes, du glandage et du repos ! Et le reste reviendra bien assez vite… cool pour le congé parental. 2 mois et demi de congé mat c’est bien trop court….

    Aimé par 1 personne

    • Mon esprit est déjà bien focus sur mon nombril. 😅 Limite je ne m’intéresse à rien en dehors de ma grossesse, mais je le vis bien. 😅
      Je suis d’accord pour le congé maternité, ça me semble hyper short de reprendre le taff à peine 3 mois après l’accouchement ! Dans la boîte de ma pote, ils offrent un mois de congé supplémentaire (une variante de ce qui était avant le « congé allaitement » si j’ai bien compris).

      J'aime

      • J’avais réussi à « gratter » 1 mois sur ce prétexte là. Avec un médecin de contrôle très pro allaitement. Malheureusement 3 jours plus tard j’étais contrainte d’arrêter l’allaitement mais le mois était acquis ! La fin est plus compliquée mais on regrette très vite de ne plus sentir bébé bouger dans le ventre… alors profite de chaque moment. Mille bisous et bonne fin de grossesse

        J'aime

  4. Sans soucis physiologique ni demande particulière de ma part, mon obstétricien m’avait arrêtée tout le dernier trimestre, il considérait grossesse précieuse, important d’aller le plus loin possible en pleine forme
    Ça ne serait pas abusif de te reposer, autant la tête que le corps☀️
    C’est super que tu puisses prolonger, je n’ai repris le travail qu’aux 7 mois de mon aînée, c’était pas facile tous les jours mais super ; et je pense bien prolonger encore plus ce coup ci. Fait bien comme tu le sens, prolonger un peu, beaucoup ou pas du tout, tant que tu es épanouie ce sera le mieux pour ton enfant, ton couple, toi 💖
    Ps : la chance pour la ceinture, les jumelles tabassent assez vite la mienne malheureusement 😵

    Aimé par 1 personne

    • Purée ce serait beau si ma gynéco m’arrêtait d’office lors de ma consultation la semaine prochaine ! J’aurai juste à me débrouiller avec ma « culpabilité professionnelle », puis à moi la belle vie ! 😎
      Pour le congé parental, ça va être un peu short côté finances mais au moins 4 mois c’est un bon timing pour tester vraiment le truc. On verra ce que ça donne. 🙂

      J'aime

      • Hésite pas, faut rester honnête mais parfois c’est indispensable de tenter une petite phrase du genre « je ne me sens plus capable de faire correctement mon travail qui demande de la concentration » (à adapter à ton travail)
        Mon obstétricien de la 1ere grossesse a proposé et insisté mais pour celle là c’est moi qui ai dû oser aborder le sujet. Je n’ai eu aucune résistance au contraire elle croyait que j’étais déjà arrêtée (car j’ai double suivi) et puis au pire le seul risque C qu’elle dise non.
        .
        Pour les congés j’ai un régime favorable (et pas que), je sais bien que c’est pas toujours possible de prolonger aussi sereinement pour tout 1 t’as de raisons variées.
        Et puis même quand on a la possibilité financière, c’est pas le seul critère je trouve, je comprends celles qui ne se sentent pas l’envie de rester trop longtemps à la maison.
        4 mois c’est déjà super bien tkt, c’est plus le même bébé, il change de posture, il a du tonus, il semble moins 200% vulnérable (je sais ça dépendra du bébé bien sûr).
        Aussi, si tu apprécies ton travail et tes collègues tu seras probablement contente de reprendre, voir des adultes, avoir l’occasion de décrocher mentalement du bébé par instants… Pour mieux y revenir le soir et profiter ! 🥰
        .
        Profite bien du 3eme trimestre en tout cas! Yoga et projections positives, tout ce qui te fait du bien pour avoir le plus parfait et serein des bébés yogi à la naissance, à n’en pas douter !

        Aimé par 1 personne

  5. Tu as bien fait de prévoir un congé parental si tu le pouvais, j’ai pris 6 mois de plus pour chacun de mes enfants, et clairement, cela me paraît vraiment difficile de reprendre avec un petit d’à peine 2 mois et demi! Ce serait bien sur ce point d’avoir 2 mois de plus ou encore 2 mois de congé paternité pour que le papa prenne le relais!

    Bisous et profites bien de ce trimestre 😉

    Nath

    J'aime

  6. Tu as bien raison de prendre un congé parental. C’est difficile de laisser son bébé de même pas trois mois. J’avais gardé 3 semaines de CP à la suite de mon congé mat et j’ai eu 28 jours en plus d’arrêt post natal prescrit par mon généraliste car césarienne et dépression post partum un peu coton. Finalement j’ai été licenciée dès mon retour au boulot (de façon totalement abusive- coucou la discrimination) je n’ai donc jamais repris le boulot. Ma fille a été en crèche à 8 mois et même si j’étais en PLS durant les premières semaines, elle s’éclatait tellement là-bas que c’était plus facile de la déposer le matin 😉
    Concentre toi sur ton nombril, c’est le plus important et n’hésite pas à demander un arrêt. Ma SF femme m’a arrêté à 6 mois et demi (je bosse debout) car sciatique de grossesse atroce mais elle m’avait proposé cet arrêt chaque mois depuis le premier trimestre.
    Le dernier trimestre n’est pas forcément le plus simple (pour moi en tout cas) mais je me disais que chaque jour passé me rapprochait un peu plus de la rencontre tant attendue.
    Je ne te dis pas de profiter des prochaines semaines pour dormir car insomnies et positions difficiles à trouver mais fait des choses qui te plaisent et prend soin de toi ❤️

    J'aime

Répondre à Nina Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s