La détente !

Bientôt 23 SA et – enfin ! – je m’apaise. Merci les petits « plops » réguliers au creux du ventre. Ceux du matin, alors que je suis encore toute endormie dans mon lit, sont très mignons. J’ai l’impression qu’il me dit : « C’est bon je suis là, tu peux commencer ta journée sereinement ! » Les angoisses de morts diverses et variées se sont calmées. J’ai enfin le sentiment qu’on peut aller au bout de cette grossesse sans encombre, de façon « classiquement normale ». Il était temps !


En parallèle, j’ai lâché prise sur pas mal de trucs : l’organisation de l’avenir, le déménagement, les travaux, le matériel, le mode de garde … J’ai abdiqué. Pour ma relation de couple – je ne sais pas combien de temps Lucien aurait tenu à m’entendre seriner jour et nuit : « Et ça comment on va faire ? Et ça tu t’en occupes quand ? » – et pour mon bien-être psychologique (et celui de mon bébé, sans doute indissociable). J’ai lâché, simplement. Ça ne sera pas prêt à temps. Notre fils n’aura pas de chambre lorsqu’il viendra au monde. Nous n’aurons sans doute pas encore déménagé puisque les travaux s’avèrent plus costauds que prévu. Nous n’aurons pas de mode de garde pour la fin de mon congé maternité (et j’avoue que ça m’arrange un peu, même si financièrement ça risque d’être short). Je n’ai pas non plus envie de faire mille et une études de marché pour savoir quelle est la meilleure poussette. On aura sûrement pas tout le matos plus ou moins indispensable selon les uns et les autres. Ça ne sera pas parfait, loin de là. Et ce sera très bien ainsi. 

Ma pote enceinte en même temps que moi a déjà tout acheté pour sa fille. Grâce à elle j’ai même découvert qu’il existe un adaptateur de ceinture de sécurité pour femmes enceintes, quand moi je me contente pour les longs trajets d’une pince à 3€ qui laisse un peu de mou à mon bide ! J’ai l’impression que tout le monde à un avis sur ce qu’il faut absolument avoir. Je comprends l’envie de partager les bons plans, mais perso ça m’angoisse plus qu’autre chose. Ça me fout une sorte de pression débile, du style « si tu n’as pas ça, tu vas galérer et tu le regretteras ». Je grossis le trait évidemment, mais c’est un peu l’idée. La sur-information qu’on trouve sur le web en rajoute aussi une couche. Je ne vous parle pas du choix du prénom, qui est THE sujet. Euh les gars j’accouche en juin, on a encore le temps de voir venir non !? C’est comme si TOUT devait être prêt et calé dès maintenant et de la meilleure façon (ou en tout cas de la façon recommandée par X ou Y).


Côté taff c’est un peu pareil, j’ai lâché prise. Malgré une reconnaissance de mon boulot pour l’année 2020 (prime + augmentation), je n’ai qu’une hâte : être en congé maternité. La pression qu’ils me mettent me glisse dessus de plus en plus. Je vais avoir un bébé quoi ! C’est juste dingue, et c’est désormais ma priorité dans la vie.


Nous avons eu notre premier rendez-vous avec une sage-femme. J’avais choisi d’opter pour la préparation à l’accouchement la plus simple et classique qui existe. Pas envie d’être abreuvée de techniques en tout genre. Je veux juste savoir globalement comment ça se passe et ce qui peut arriver. J’ai bien intégré que de toutes façons c’était un peu la loterie ! Comme depuis le début de la grossesse, c’est le corps qui décide et tu as juste à accepter. Mais suite à ma mésaventure de la T2, je mets un point d’honneur à ne plus me « laisser faire » par le personnel médical. Je me doute que, dans le feu de l’action, c’est souvent plus facile à dire qu’à faire. Mais il est hors de question que je revive un truc dans ce style. Ils ont évidemment davantage de connaissances que moi sur le sujet ; pour autant je suis pas qu’un corps qui abrite un bébé. J’ai besoin qu’on m’explique ce qui se passe et ce qu’on va (me) faire.

Bref : revenons à ma sage-femme ! Le contact est super bien passé, elle a amené des sujets et des réflexions très intéressants, notamment sur la place du papa, sur les fameux « autres » qui ont toujours un avis sur tout et aussi sur la psychologie de la mère durant la grossesse et l’allaitement. Elle a évoqué la méthode Bonapace. J’avais déjà vu passer le terme mais sans accrocher. Là elle me l’a présentée comme une façon d’en apprendre plus sur mon corps, d’être active durant l’accouchement et aussi (surtout) me faire du bien durant la grossesse. Donc je vais me laisser tenter par un cours – en plus de ceux de la prépa classique – histoire de voir concrètement ce que ça donne.

16 réflexions sur “La détente !

  1. Haa les achats prétendument indispensables… ici à presque 9 mois il n’a toujours pas de chambre et on n’a jamais utilisé la poussette ^^ Pour le reste on avait vraiment fait dans l’épure haha ! Pas de stress : en néonat on nous répétait qu’un bébé a besoin des bras, de chaleur humaine et de lait 🙂 Même pour le change, une serviette posée sur le lit et roule ma poule !

    Je suis contente de lire que tout se passe bien ! C’est très difficile de lâcher prise je trouve, donc bravo à toi ❤

    Aimé par 3 personnes

  2. Bravo pour le lacher prise, c’est bon signe 🙂
    Pour les machins indispensables, franchement si tu te rends compte à l’usage qu’il manque un truc tu l’acheteras à ce moment-là. Personnellement la poussette n’a servi vraiment qu’au 2° enfant (et à mes quelques sorties de zombies seule avec mon aînée les deux premiers mois, genre 3 fois, la poussette me servant de déambulateur et de porte bébé 😅).
    La je t’écris de mon lit avec à droite n°1 3 ans et demi qui a dormi 2 nuits dans sa chambre : 1 avec moi cet été et 1 avec mamie à l’automne. À gauche nº2 18 mois, a dormi dans le berceau de notre chambre uniquement durant la période à risque de mort subite du nourrisson parce que j’étais devenue complètement parano. Et on a des nuits complètes depuis un moment.
    On a fait la chambre de la cadette il y a 3 semaines. Directement une chambre d’enfant. Et jusqu’à ses 6 mois j’avais des moments de doutes sur le prénom choisi (mais c’était un peu tard en même temps 🤣).

    Bref, si t’as de quoi l’habiller et le ramener à la maison à la sortie de la maternité, ça ira très bien.

    Aimé par 2 personnes

  3. Tu as bien raison, c’est parfois dur de faire taire les avis des uns et des autres .. même si ils sont parfois de bon conseil. Mais bon, il faut bien s’habituer, et « s’armer » à y faire face, parce que comme me le disait ma sage femme aujourd’hui, la question post naissance c’est « alors il fait ses nuits?? ». J’ai bien retenu la réponse d’une maman « oui, comme un bébé ! »
    Bref, en soit en réalité il y a besoin de peu de choses pour accueillir un bébé… des bras, de l’amour, des seins, de la présence. Surtout si c’est pour acheter des trucs qui servent à rien.. mais merci le marketing et les réseaux sociaux qui font « bien » leur boulot !
    Ma gynéco me demande depuis novembre si on est prêt matériellement. Heu… alors en fait c’est pour mars, on a le temps non ?? Bon là on s’est quand même un peu « équipé » mais il sera tjrs temps de s’adapter le moment venu !
    Et le boulot… je viens tout juste de m’arrêter, pile à la date prévue, mais franchement il était temps… ça commençait à me taper sur le système, j’avais besoin de me reposer, de penser à moi. Ça m’a paru tellement long !!
    Belle suite de grossesse !

    Aimé par 1 personne

  4. Un grand big up pour le lâcher prise et l’absence de sur-controle (la hippie que je suis te félicite !!!).
    Tu auras bien le temps de t’occuper de tout ça en temps voulu (sur Internet!), quand ton petit Plop sera au creux de tes bras. Un bébé n’a pas besoin d’une chambre bien faite mais d’une Maman bien prête 😉

    Par ailleurs tu m’apprends qu’il existe un truc de ceinture de sécurité pour les femmes enceintes…je me suis conduite moi-même à la mat pour mon declenchement dans ma 39e semaine, dans ma vieille Polo 3 portes toute cabossée 😉

    Aimé par 1 personne

  5. loin de moi l’idée de te conseiller sur quoi que ce soit. je me suis mise aussi la pression pour tous avoir avant son arrivé. et finalement je me suis rendu compte que ce n’est vraiment pas la peine. elle avait sa chambre, elle y a dormi pour la première fois le jour de ses 6 mois. ( je n’étais pas encore prêtre) et du haut de ses deux ans, il lui arrive de venir dans notre lit.
    perso je n’ai pas acheter de poussette car je n’envoyais pas l’utilité (pour mon mode de vie et déplacement), j’ai encore plein de choses non utilisé que j’ai stockée au cas ou, je ne suis pas encore résigner à les vendre. profite bien en tous cas. ravie de te lire.

    Aimé par 1 personne

  6. Contente de te lire beaucoup plus sereine et heureuse!

    Ah les achats pour le bébé, il y a tellement peu d’indispensable… On dirait que les femmes enceintes deviennent des portefeuilles sur pattes pour les vautours du commerce… et la culpabilité quel merveilleux levier de pression!

    Le meilleur cadeau que tu puisse au bébé serait d’acheter un max d’occasion pour lui laisser une planète un peu plus propre… et garder tes sous de côté si tu veux essayer de rester un peu plus longtemps auprès de lui!!!!

    Profites bien!

    Gros bisous!

    Nath

    Aimé par 2 personnes

  7. Je suis tout à fait d’accord avec toutes les interventions. Il n’y a pas grand chose d’indispensable. Quelques vêtements, une bonne machine à laver, des couches et un moyen pour balader bébé.
    J’ai acheté a minima et à 95 pour cent d’occasion, mais j’ai quand même des choses en trop.
    Si tu compte allaiter je te conseille d’avoir plusieurs numéros de consultantes en lactation car c’est vraiment utile.

    La seule chose que je regrette c’est de ne pas avoir pu faire de cours de portage, mais covid oblige ce fut impossible.

    Et je pense que ton choix de maternité devrait te permettre d’avoir un accouchement respecté.
    J’ai dépensé beaucoup d’argent pour être entourée de professionnels compétents et bienveillants et je ne regrette aucun centime car le jour de l’accouchement tu n’auras pas toujours l’énergie de te battre contre des personnes malveillantes. J’ai bcp apprécié de ne pas avoir à m’inquiéter de ça pendant la grossesse.

    Aimé par 1 personne

  8. Idem, je rejoins ce qui a été dit: de l’amour, des bras, de quoi lui donner à manger (des seins ou un biberon), et de la le changer (des couches!). Et encore, ça peut attendre la sortie de la maternité 😀 Je suis partie en césarienne à la visite du jour du terme, je n’avais que mon mini sac à main avec portefeuille et téléphone. Ils me l’ont habillé avec ce qu’ils avaient sous la main !

    Aimé par 1 personne

  9. Quel plaisir de lire de lire ton article, tu as entièrement raison, restez zen, faire confiance à bébé et aussi à Lucien, c’est du travail d’équipe on est jamais seule de toute façon !
    Prend soin de toi, et vivement le congé mat effectivement pour se reposer et profiter au mieux de la fin de la grossesse. Et c’est super d’avoir une sage femme qui te convient, ça aide énormément comme accompagnement pour avoir un regard extérieur justement. Comme tu dis ça prepare pas forcément a l’accouchement mais plutôt à l’arrivée de bébé dans votre couple, avec toutes les questions liées… et avoir qqn de confiance avec qui en discuter c’est essentiel 🙂

    Aimé par 1 personne

  10. Pour les indispensables je ne rajouterai rien.
    J’ai préparé la venue de ma choupette avec la méthode bonapace. J’ai adoré cette préparation et mon chéri aussi. Si tu as des questions n’hésite pas. Mais tu peux la suivre les yeux fermés c’est beaucoup de bon sens. Le plus c’est pour le papa, il a une place indispensable dans l’accouchement.

    Aimé par 1 personne

  11. Ici bébé n’a dormi dans sa chambre qu’après ses 6 mois et les bains nous les faisions dans l’évier de la cuisine tant il était minuscule pour aller dans une baignoire ! Bon lâcher prise chère Lucienne ! Une merveilleuse aventure t’attends ! Bises

    Aimé par 1 personne

  12. Bravo pour le lâcher prise. On te sent zen dans ce post, je suis contente pour toi 😊
    Comme les autres commentaires pas besoin de dévaliser les boutiques et de casser son PEL.
    On m’a beaucoup prêté, ma sœur m’a filé tous les vêtements de mes nièces et pas mal de choses comme le porte bébé, chauffe biberon, baby cook et on a acheté au fur et à mesure ce qu’il manquait. Ma fille vient d’avoir un an et elle a quitté le cododo seulement à 11 mois. Donc no stress, je crois qu’il faut suivre son instinct et aussi par la suite s’adapter à son bébé.
    Profite bien de la suite et des ploc (ça me manque toujours un an après 🙈).

    Aimé par 1 personne

    • Je te rejoins, les meilleurs trucs on me les a prêtés. Notamment le babycook, qui m’a bien sauvée qd j’avais une assistante maternelle qui ne faisait pas les repas.

      Aimé par 1 personne

  13. J’admire ton lâcher-prise. Mon mari aurait rêvé que j’aie le même. Ça nous aurait évité d’acheter une poussette qu’on a dû revendre parce que pas adaptée pour moi, bcp de stress inutile. Après moi je suis une accro de la déco de chambre. Mais oui, un certain nombre d’achats pas indispensables ça c’est sûr ! Quoiqu’au final la baignoire shantala que ma fille n’a jamais voulu fait une très bonne bassine à linge😆😆.
    Profite et tu géreras bien en temps voulu.

    Aimé par 1 personne

  14. Je me retrouve beaucoup dans ce que tu dis puisque, tu le sais, nous avons aussi connu le mix « grossesse / travaux » puis « nouveau-né/déménagement ». Et pareils, à un moment donné tu te rends compte que tout gérer « parfaitement » est juste mission impossible. Alors tu lâches, un peu.
    2 ans plus tard, je garde un souvenir un peu confus de tout ca, ou travaux et grossesse sont indissociables : j’ai passé plus de temps en fin de grossesse à Leroy Merlin qu’en magasin de puériculture, j’étais plus focus sur le plan de la future cuisine que sur un « projet de naissance », et pourtant je n’ai pas l’impression d’être passé à coté de ma grossesse, je garde le sentiment d’avoir savouré chaque minute d’Everest dans mon ventre.
    Bises ma belle, contente de lire que la sérénité pointe un peu le bout de son nez par chez toi ! ❤

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s