Sur fond d’angoisse(s) …

Noël est passé. En couple, puis avec mes parents et ma soeur, et enfin avec la famille de Lucien.

J’aurais aimé vous dire que ce Noël était exceptionnel. Mon premier Noël enceinte ! J’aurais pu / dû en profiter pleinement et sereinement. En vérité il y a ce Covid-19 qui met une chape de plomb sur … tout. Mon père qui porte les stigmates des merdes de santé suite à la double greffe de moelle osseuse. Ma mère over-stressée à l’idée de devoir déménager (la maison est rachetée pour être détruite et remplacée par un complexe résidentiel). Ma soeur qui vient de se séparer, habite loin (c’est son choix) et est triste de nous voir si peu. Et il y a moi, qui angoisse silencieusement sur ma grossesse en craignant toujours que ce bonheur prenne fin un matin sans prévenir. 

Nous ne nous étions pas vus depuis plus de trois mois. Une éternité comparée à notre rythme d’avant le confinement (de mars). C’était une bonne journée, malgré les larmes de ma soeur lorsque Lucien et moi sommes rentrés chez nous. En temps normal, j’aurais craqué aussi. Mais je n’ai pas pleuré depuis mille ans. En tout cas pas depuis la RT (au moins). Lucien a été plus émotif que moi lors du premier taux, de la nuit à Poissy ou encore quand on a découvert le sexe de notre futur enfant. De mon côté il y a un certain recul, presque comme un détachement. Je ne me réjouis pas à fond, mais du coup je ne m’effondre pas non plus. Je suis encore sous ZOLOFT 50 mg par jour, avec un suivi par le psychiatre une fois tous les deux mois. Peut-être est-il temps d’arrêter complètement cet antidépresseur ? Je n’arrive pas à savoir si cette gélule est responsable de cette relative froideur que je ressens au quotidien … J’ai vécu toute ma « vie émotionnelle » en montagnes russes avant de sombrer totalement après deux ans de PMA et de commencer le ZOLOFT (qui m’a littéralement sauvé la vie). Je sais que le post-partum sera un moment sensible … Mais d’ici là, est-ce que ça vaut vraiment le coup de continuer ? Peut-être que ça garde sous contrôle mes angoisses et que, sans ça, je serais H24 en panique ? Impossible de savoir.

Lucien et moi sommes officiellement propriétaires depuis quelques jours. Je me sens un peu dépassée par les travaux à faire, le déménagement à venir et l’appartement actuel à vendre avant fin 2021. J’ai peur que tout cela traine en longueur si je ne prends pas les choses en main. Lucien est tellement à fond dans son taf … Autant je prends le télétravail très à la cool, autant lui ne décolle pas de son écran entre 9 et 19 heures. Du coup j’ai l’impression que rien n’avance et ça a tendance à me rendre folle.

La liste de décisions futures me stresse aussi : crèche ou assistante maternelle ? Comment trouver quelqu’un de confiance ? Reprendre le boulot ou prendre un congé parental ? Aurai-je envie de laisser mon bébé de 4 ou 5 mois ? Quid des finances ? Autant de questions que j’aimerais ne pas avoir à me poser, mais Lucien ne l’entend pas de cette oreille. On vient d’acheter un appartement, il y a un crédit à rembourser …

Bref. Je suis loin d’être au top de la sérénité, même si objectivement et globalement tout va plutôt bien. J’en ai bien conscience et je ne me plains pas. Mais ces différents sujets trottent régulièrement dans ma tête … Je me poserais presque la question d’un suivi psychologique, histoire de parler de tout ça, voir si ça me détend un peu la nouille.

Ps : vous voulez rire ? J’ai fait relire tout ça à Lucien, comme souvent. Ça a ouvert la discussion et … j’ai pleuré ! ^^ Rebelote hier matin, quand j’ai reçu le cadeau d’anniversaire que m’a fait ma soeur. Ma sensibilité n’est peut-être pas si loin finalement !

8 réflexions sur “Sur fond d’angoisse(s) …

  1. Pour le congé parental, compare ce que tu vas toucher (en comptant la prestation Prepare versée pr la caf) avec ton salaire – les frais de garde – ton budget transport et tous les frais liés au travail. Des fois, c’est pas ce qu’on croit qui est le plus intéressant. Pour le 1° enfant c’est 6 mois par parent je crois.

    Quand j’ai eu une place en crèche, j’étais trop mal. Et j’ai annulé (en même temps chômage ou congé parental c’est un peu kif kif dans ma branche). Alors que d’autres sont ravies de reprendre le boulot. C’est difficile de le savoir avant d’y être. Je pense personnellement qu’il est plus facile d’annuler que de trouver une solution de garde au dernier moment. Il y a les MAM aussi, c’est entre la crèche et l’assmat seule. Et pour les assmat, va au parc près de chez toi en semaine, tu les croisera et pourra voir comment elles travaillent.

    Pour en parler, il y a souvent un/e psy à la maternité, c’est un peu son travail aussi. C’est pas rien les questions qu’on a enceinte surtout la première fois parce que c’est l’inconnu la vie et la responsabilité avec un enfant. Ça fait un peu peur.

    Aimé par 2 personnes

  2. Dur dur le choix du retour au travail et du mode de garde. Changes tu de ville? Si tu restes dans le coin, et que tu es sur Facebook, je peux te proposer 2 groupes du secteur qui peuvent t’aider à échanger et avoir des avis parfois.
    De mon côté, j’ai choisi une assmat. Je ne voulais pas de la structure rigide de la crèche. Les infirmières qui me faisaient les injections de la PMA m’ont bien conseillée sur les assmats du secteur! 😉 Ça a beau être une grande ville, elles connaissent tout le monde lol!
    Bonnes fêtes! 🙂

    Aimé par 1 personne

  3. Pour la question du mode de garde… je suis ass mat et forcément je prêche pour ma paroisse, si tu veux en discuter pas de soucis 😉 . Tu peux t’adresser au relai d’assistante maternelle le plus proche de chez toi pour avoir des coordonnées et des conseils. Bisous !

    Aimé par 1 personne

  4. Et oui ça pose question tout ça. Et tu vas t’en poser tellement plus encore ensuite. Pour la garde, 2 mois et demi je trouvais ça tellement petit pour le laisser à des inconnus… j’ai eu la chance de cumuler mes repos pour profiter de Poochoo à fond puis ensuite j’étais contente de retrouver un semblant de liberté en allant travailler !! Hahaha !

    Aimé par 1 personne

  5. Les questions de la grossesse c’est complètement normal et je trouve que ce n’est pas rien ! C’est d’ailleurs plutôt sain de se les poser. Si en parler à quelqu’un te travaille, saute le pas ! Il y a des psys dans les maternités.
    Pour le mode de garde, j’ai fait des pieds et des mains pour avoir la crèche associative en bas de chez moi (attention ce n’est pas une crèche privée, les tarifs sont les mêmes qu’à la mairie de paris.). C’est une crèche de rêve avec une vraie souplesse, plein d’aménagements et un espace extérieur sécurisé. Le personnel est génial, franchement je ne regrette pas. Je crois beaucoup aux bienfaits de la collectivité et je ne me voyais pas mettre ma fille chez une assistante maternelle mais des amies adorent ce mode de garde… C’est vraiment un choix perso.
    Pour la reprise j’avais réussi à garder 3 semaines de congés et j’ai eu un congé post natal de 28 jours suite à ma césarienne et mon post partum compliqué… Bon finalement j’ai été salement licenciée à mon retour de congé mat’ donc j’ai pu profiter de ma fille plus longtemps.
    Comme dit plus haut, renseigne toi en PMI, pose des questions même les plus bêtes, parle avec des copines qui ont choisi les différentes options et pesez le pour et le contre. Un jour tout devient plus clair 🙂 Pour votre achat, félicitations et bon courage pour le déménagement. Une belle année t’attend, chargée mais tellement chouette 😉

    Aimé par 2 personnes

  6. Le mythe du bonheur pendant la grossesse, les pmettes y croient dur comme fer puisqu’elles on traversé tant de souffrances souvent pendant des années. Souvent en se disant ‘celle la elle se plaint mais elle sait pas sa chance blablabla.’ Bin non rien n’est si simple en psychologie humaine. La grossesse n’efface pas les traumatismes, et les fragilités personnelles. Tout les soucis quotidiens, les stresses pour la santé de ceux qu’on aime, et puis plein de nouvelles questions sur le futur, c’est pas forcément epanouissant. Donc tes réactions me semblent normales et seines. Tu t’inquiètes déjà pour ton futur enfant , c’est la maman en toi qui nait, tu te poses des questions déménagement normal c’est un beau projet plein de dates limites. Bref comme d’hab tu fais de ton mieux et vu de mon côté de l’écran tu t’en sors hyper bien.
    Day by day….Spoiler alerte: la naissance et les debuts avec un corps bof et le manque de sommeil c’est pas h24 ‘merveilleux ‘ ‘la bonheur tant attendu » la plus belle expérience de ma vie’…

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s