Mon ex voisine de parking …

Je ne connais pas grand-chose d’elle. Sa Kangoo bleue, son mec et sa place de parking. Elle est infirmière je crois. Depuis que je vis avec Lucien et qu’on essaye de faire un bébé, j’ai vu leur famille évoluer : couple sans enfant, première grossesse, premier bébé. Un garçon. Puis une petite fille. Famille « parfaite », classique et cliché. Ils ont ensuite déménagé dans un pavillon de la résidence. Je ne la croise plus que ponctuellement.

Hier en sortant mes poubelles, je l’aperçois. Elle est (encore) enceinte. Ça m’a choqué. Comme si une partie de moi trouvait ça littéralement inconcevable qu’on puisse faire / fabriquer trois enfants. Après deux secondes, l’autre partie de mon cerveau a pris le relai : « bah oui pourquoi pas après tout ». Mais ma première réaction, cette espèce de mini choc, m’a marqué. L’infertilité est si profondément ancrée en moi que j’ai toujours du mal à imaginer que, pour certains, faire un enfant est naturel. Alors pourquoi pas deux, trois ou plus.

Je ne l’ai pas félicitée. Je l’ai saluée de loin. J’ai déposé mes poubelles. Et j’ai souri en pensant à l’embryon caché dans mon ventre encore tout plat et qui me colle la gerbe.

21 réflexions sur “Mon ex voisine de parking …

  1. Ouais. Y en a même qui peuvent avoir des enfants après 40 ans comme de fleurs … ça me choque chaque fois que j’y pense : en de mes collègues a 55 ans il vient d’avoir son quatrième… sa femme a 45 ans … et la troisième est née il y a 3 ans … ça paraît inconcevable… même pour les hommes, il paraît qu’il y a quand même une altération du sperme avec l’âge … bref.

    Aimé par 2 personnes

  2. Oh Lucienne, ce que tu décris, c’est exactement ce que je vis lorsque je rencontre des familles de trois enfants ou plus (mais comme toi, évidemment, je suis bien élevée et cette pense furtive reste dans ma tête). Je te raconte pas le choc quand j’ai aperçu une voisine avec son 5ème enfant, né pdt le 1er confinement (pendant que l’amp était à l’arrêt partout en Europe)!
    On reste marqué..c’est sûr.
    Bon, autrement, j’espère que tout va bien pour toi, c’est le plus important 😉

    Aimé par 1 personne

  3. C’est clair que c’est un peu comme de la gourmandise. J ai du mal avec tout ça.
    Tu as de la chance de faire des bébés facilement et donc tu en fais plein ! Et la planète ?
    Et je trouve ça injuste pour tous les couples qui galèrent

    J'aime

    • Pourquoi ce serait injuste ? Faire des enfants n’empêche pas les autres d’en avoir 🙂 Pour la planète c’est un autre débat, mais on peut vraiment faire son maximum (couches lavables, allaitement, lingettes lavables, etc.) pour « limiter les dégâts » 🙂 En tout cas je ne comparerais pas l’envie profonde et viscérale d’avoir des enfants à de la simple gourmandise, c’est… je ne saurais pas décrire exactement, d’autant que ça doit être différent pour chacun et chacune, mais ça prend aux tripes quoi 🙂

      Aimé par 1 personne

    • Il y a un monde où certaines femmes arrivent même à choisir le mois de naissance de leur enfant. Dingue et pourtant vrai.
      Tant mieux pour eux! Moi je me dis que les couples qui ont plusieurs enfants sont nos homologues fertiles : ils adorent être parents et y arrivent, tant mieux pour eux. J’ai trois enfants, j’ai eu des regards mauvais du genre « encore! ». Je ne me sens ni égoïste, ni quoi que ce soit. J’ai tjs rêve d’avoir trois enfants, je suis milliardaire du bonheur…. et je n’en ai pas honte, que je me sois battue ou pas pour y arriver n’y change rien ….

      Aimé par 2 personnes

  4. Je vais regarder les Kangoo dans le quartier maintenant! Lol sérieusement, ce sentiment est légitime tant le parcours est difficile. J’ai un collègue qui a du 5 enfants en 5 ans… (1 + 2 +2). Ils sont tous mes de la même fiv et sa femme avait 46 ans à la dernière grossesse. Je vais pas te cacher que j’au très mal vécu les conversations avec lui…

    Aimé par 1 personne

  5. Je suis une sauvage, je ne vois pas prk il faudrait féliciter une simple voisine de sa grossesse 😅. Pour moi la limite s’arrête aux collègues, même éloignés (ceux que je ne côtoie pas physiquement mais avec qui j’échange régulièrement)
    Certaines annonces / découvertes de grossesses sont plus faciles que d’autres, et je ne suis pas toujours capable d’anticiper, de comprendre dans quels cas ma réaction sera positive, neutre ou négative.

    J'aime

  6. Ça tombe si elle n’a pas l’air sur le point d’accoucher, elle est comme moi : la silhouette d’une nana enceinte de 5 mois alors que j’ai accouché il y a bientôt 1 an et demi 😅.
    Pense à ton fœtus, il est là. Je ne sais pas si le tour de taille des voisines finit par ne plus blesser les pmettes mais j’espère que ça finit par ne plus vous faire de pincements trop fort au cœur.

    Aimé par 1 personne

  7. Une dame âgée s’extasiait sur ma fille. j’allais lui demander combien elle avait de petits enfants quand je me suis dit et si… j’ai donc changé ma phrase en demandant si elle avait pu avoir des enfants. La réponse a été négative, et il n’y a pas eu de gêne.
    Donc oui la pma nous change, et voir des familles avec pleins d’enfants ça fait l’effet d’un papier de verre. Mais on est plus délica, j’espère, avec ceux pour qui le train a oublié de les prendre

    Aimé par 2 personnes

  8. On sera toujours surpris par ceux qui arrivent à avoir des enfants facilement. Mais ce à quoi nos parcours auront au moins servis, c’est de connaitre la préciosité des grossesses et de nos enfants et d’essayer d’être plus délicats avec les autres qui potentiellement connaissent le même parcours que nous.
    Et vouloir envie d’un 3ème ou d’un 4ème, ce n’est pas forcément de la goumandise ! peut être pour ceux qui les ont facilement, mais dans mon cas, c’est viscéral. Après 2 enfants nés par FIV en 2013 et 2016, je suis en parcours pour un 3ème. Et si ce n’était pas viscéral et si important pour moi, je ne m’infligerais pas une 4ème FIV (et la 8ème au total), après une GEU et une fausse couche pour ce 3ème parcours.
    J’avais demandé à Hope si elle avait d’autres patients qui revenaient pour des 3ème enfants. Elle m’avait répondu qu’elle avait des patientes pour des 4ème et même pour un 5ème enfant…

    Aimé par 1 personne

  9. Je comprends tellement. De mon côté, j’ai dû envoyer des mails à plusieurs collaborateurs pour leur dire que je partais en congé maternité dans quelques semaines et pour présenter mon remplaçant… J’en avais les larmes aux yeux en espérant qu’aucun d’eux ne soient en essais bébé ou en pleine PMA… J’ai envoyé chaque mail en espérant que son destinataire n’en souffre pas comme j’ai souffert de toutes ces annonces de grossesse 🙏
    Cette seconde grossesse me rend parfois coupable parce que c’est une grossesse spontanée arrivée par surprise avec une fiv ICSI pour mon aînée. Mon chéri est OATS extrême, pour donner une idée, au début de notre parcours PMA, le TMS n’a même pas pu être fait. Mais il n’aura fallut que 9 mois après mon retour de couche pour être enceinte… C’est con mais c’est vraiment étrange de se retrouver dans les clans des connasses qui tombent enceintes naturellement et qui plus est après une ICSI. Et ce qui est encore plus con, c’est de toujours avoir la larme à l’oeil à l’annonce d’une grossesse 🤦‍♀️ Une partie de moi ne peut s’empêcher de trouver ça injuste, c’est comme un truc grave au fer rouge dans ma mémoire, une sorte de traumatisme qui se souvient de tous ces mois d’essai, de toutes ces piqûres, de toutes ces échos,… Un jour peut être que ça passera

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s