5 & 6 septembre – FIV DO in process (REPROFIT)

Cercle d’ouverture du stage de yoga. Huit élèves + la prof. On fait un tour de « présentation » (nous avions déjà dîné ensemble juste avant). Trois nanas parlent, puis vient mon tour. Le groupe a l’air cool alors je me lance : « Je suis à une période de ma vie où il se passe beaucoup de choses. Alors je pose ça là : je suis stérile et dans une semaine je vais bénéficier d’un don d’ovocytes. » [C’est comme ça que je présente la situation en résumé maintenant. « Stérile ». Pour éviter les remarques chiantes style « la cousine de ma belle-soeur a fait une FIV et blabla … ». C’est assez radical mais ça fonctionne.]

Donc j’annonce ça et la nana qui s’est présentée juste avant moi émet un petit son. Je la regarde et je vois dans ses yeux et son hochement de tête qu’elle connait ça. Elle me prend la main (pas très Covid) (mais très humain). Tout le monde s’étonne du hasard quand tout à coup, la première nana à s’être présentée dit qu’elle aussi est passée par là, avec option burn-out. Étonnement de tout le monde devant cette connexion inattendue. Je prends la main de mon autre voisine puis tout le monde se prend la main ! Et là, cerise sur le gâteau : la fille – placée dans le cercle entre mes deux nouvelles copines de galère – annonce … qu’elle est née grâce à don d’ovocyte !!! Je vous laisse imaginer les frissons et l’hallucination de tout le monde devant ce hasard (mais est-ce vraiment un hasard). Autant vous dire que le week-end commençait fort ! Surtout que le thème est « l’abondance » … Je leur dis en riant : « Oula il faudra qu’on parle toutes les trois ! » Puis le tour de cercle continue. On enchaine ensuite sur une pratique de yoga très doux et la prof nous invite à prolonger le silence de fin sans prononcer un mot jusqu’à demain matin.

Le lendemain : yoga dès le réveil puis brunch. J’ai beaucoup songé à ces trois nanas depuis la veille. J’ai hâte de connaitre leur histoire et leur vécu. Mais une part de moi se dit : « OMG j’ai jeté un pavé dans la mare avec mon truc hier, mais peut-être n’ont-elle pas envie d’en parler ?! Peut-être qu’elles n’avaient pas envie d’entendre ce sujet ici ?! Bon en même temps rien ne les obligeait à rebondir dessus. Mais quand même. J’espère ne pas avoir fait de boulettes ou réveiller des sentiments douloureux. » Au final, toutes ont partagé leur histoire de bon coeur. Voire avec soulagement pour l’une, dont le parcours PMA n’est connu de personne de son entourage.

Je découvre d’abord l’histoire de la nana issue d’un don d’ovocyte. Son vécu m’intéresse particulièrement, même si au final je comprends qu’elle ne se pose aucune question sur sa donneuse. Elle « la remercie pour l’aide qu’elle a apportée à (ses) parents » (ce sont exactement les mots qu’elle a employés), mais n’a jamais eu envie de la connaitre.

Il y a ensuite celle qui s’est faite recaler du don en France. Insuffisance ovarienne précoce (IOP) à 25 ans : elle vit H24 avec des patchs de VIVELLEDOT. Mais : « Avec votre IMC de 29, le don serait un gâchis d’ovocyte. » Voilà le tact de nos médecins français … Elle s’est alors dirigée vers la Belgique, avec une amie en guise de donneuse. Et son mari l’a plaqué un mois avant la FIV DO.

Quand à la dernière, IOP aussi. Malgré les stims, son corps n’a jamais répondu correctement aux traitements. Burn-out à cause du taff et trois ans d’attente avec de pouvoir bénéficier d’un don d’ovules en France. Trois transferts d’embryons, trois échecs. Aujourd’hui son couple est bancal, toute sa vie est à reconstruire et elle ne sait pas par où commencer.

Combien y avait-il de chances que je rencontre ces trois filles dans un groupe de huit pratiquantes de yoga, à une semaine de mon transfert en RT ?! Je trouve ça dingue. J’ai été tellement touchée. Par elles évidemment mais aussi par les bonnes ondes de l’ensemble du groupe. Je me sens chanceuse. D’avoir pu partager ce week-end avec ces belles personnes. Et surtout quand je vois le parcours et « l’état » actuel des deux femmes en DO, je relativise : oui j’ai 4 ans de PMA et d’échecs, mais je suis à quelques jours de peut-être changer de vie. Et ça c’est précieux.

9 réflexions sur “5 & 6 septembre – FIV DO in process (REPROFIT)

  1. Déjà, merci de nous faire partager ce témoignage, ça me rassure aussi de savoir qu elle n a jamais voulu s intéresser plus que ça à la donneuse . Ensuite , c est lorsqu on livre certains moments très intimes de notre vie qu on se rend compte que finalement bcp de monde à traversé, soit la même chose , soit des épreuves tout aussi difficile . Alors , ça rassure et ça permet de relativiser … C est un merveilleux signe du destin 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Les bonnes nouvelles amènent les bonnes nouvelles !
    Et là, tu n’as pas seulement trouvé un moment pour te consacrer à toi, mais t’as trouvé des oreilles attentives qui ont vécu ce que tu vis. Le partage, la bienveillance, la compréhension de toutes ces émotions, qu’on ne pourrait même pas nommer.

    Aimé par 1 personne

  3. Je ne sais pas ce qui résonne en moi en te lisant ou est ce un peu de fatigue cumulée mais j’ai trouvé ça très émouvant ton récit quand tu racontes qu’elle te prend les mains pour te réconforter… ça devait être un we bien intense. Bises Lucienne

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s