Tombée(s) dans les pommes !

Hier midi au laboratoire je m’évanouis à la fin d’une petite prise de sang (6 tubes). La chaleur, le masque, le sang qui ne coule plus assez, ça dure trop longtemps … J’ai à peine le temps de prévenir la dame que pouf ! Lucienne est déconnectée. Je me réveille au plus mal, je crève de chaud, il y a du sang partout (sur moi, sur l’infirmière, sur le fauteuil), elle me balance la clim à fond, je demande si je peux enlever mon masque, elle m’apporte un verre d’eau sucrée et me dit de rester allongée sur son fauteuil autant que je le veux. Très cool quoi. Au bout de 15 minutes, je sens bien que je ne suis pas en état de retourner au taff. J’appelle un Uber qui me récupère pile devant la porte du labo. Je lui dit que je viens de faire un malaise, qu’il est « mon sauveur » ! Il me propose de l’eau. « Non non, juste la clim ça ira. » Au bout de deux minutes assise ça ne va pas. « Ça vous dérange si je m’allonge sur la banquette arrière ? » A priori non. Je m’allonge. Je ne sais pas comment foutre mes pieds pour ne pas poser mes sandales sur les sièges, alors je me contorsionne tant bien que mal pour les enlever. Je suis en robe, le chauffeur profite sans doute d’une vue imprenable sur mes cuisses – voire ma culotte – via son rétroviseur mais je m’en fous. Pieds nus et totalement étalée à l’horizontale, ça va un peu mieux. Trente minutes plus tard, il me dépose juste devant chez moi (où Lucien m’attend sur le trottoir). Je file directement sous la couette. J’ai froid alors qu’il fait 30 degrés et que la chambre est sous les toits. Je dors deux heures et passe le reste de la journée dans un état vaseux.


Ce midi j’ai rendez-vous avec Madame-Hope. Ça fait à peine 10 minutes que je suis en salle d’attente que sa secrétaire débarque : « Madame-Hope a fait un petit malaise, on ne sait pas quand elle va pouvoir reprendre les consultations. Mesdames Trucs et Bidule si vous voulez sortir déjeuner vous pouvez, Mesdames Schwepps et Lucienne vous êtes prochaines mais je ne peux pas vous dire quand. » Je chope la secrétaire pour lui dire que je bosse à trois minutes, donc qu’elle m’appelle quand Madame-Hope sera remise. Puis je propose : « Ou sinon on peut décaler, c’est juste un contrôle de blocage ovarien. » « Et les ordonnances » me rappelle la secrétaire. Ah oui, pas faux : effectivement il me faut le planning de la reprise des hormones pour le grand jour en septembre. Elle repart voir la gynéco KO puis me cale un rendez-vous pour le lendemain. Je m’inquiète : « Elle va bien quand même ? » Apparement oui. « Il faut juste attendre que ça passe ». Okay.


On est donc là sur une bonne synchronisation de malaises vagaux (pas sûre de l’orthographe). Le masque, l’été et les lieux fermés c’est le combo explosif visiblement !

18 réflexions sur “Tombée(s) dans les pommes !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s