MINIDRIL : l’autre réjouissance !

J’ai donc commencé MINIDRIL à J2 de mon cycle, à peine une heure après être sortie de mon rendez-vous avec Madame-Hope. Une pilule contraceptive. « Tranquille » pensais-je. Tu parles : outre le retour de la dépression, je saigne TOUS LES JOURS (et pas du petit spotting hein) (J10 ce matin et grosse gerbe de sang dans le chiotte).

À J8 je trouvais déjà ça carrément anormal et – voyant l’échéance de l’injection d’ENANTONE approcher à grand pas – j’envoyais un mail style : « Je saigne non-stop, j’ai ENANTONE bientôt et pas envie de faire ça pour rien, est-ce qu’on pourrait faire une visite de mon utérus pour voir si tout est Ok ? » Réponse le lendemain, rendez-vous calé dans l’après-midi. Verdict : RAS. Pas de kyste, mon utérus et mes ovaires sont normaux. On met les saignements sur le compte du (mauvais) mix adénomyose + MINIDRIL et on maintient la piquouze de ménopause artificielle prévue à J12.

Prochain contrôle à J21. C’est là que tout va se jouer. Soit je suis « bloquée » et tout est Ok. Soit non et c’est la merde.

9 réflexions sur “MINIDRIL : l’autre réjouissance !

  1. J’ai saigné pendant 3 mois non stop sous Cerazette – par contre après je n’ai plus eu de règles et c’etait genial…
    Je crois que ce n’est pas anormal, le corps doit s’habituer à ce énième traitement.
    Je croise les doigts pour la piquouze et pour le contrôle dans 11 jours (c’est tot non ? J’avais eu mon contrôle le mois suivant!)

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s