Ces journées où rien ne va …

Ce cycle je n’ai eu AUCUN spotting. Je ne sais pas si c’est grâce à l’huile d’onagre (censée « soutenir » la fertilité) (dans mon cas il doit pas y avoir bien lourd à porter). Ou peut-être au SPASFON que je bouffe comme des bonbons dès que mon corps estime que j’ai trop / mal mangé. Le fait est que j’ai commencé à me faire des films à partir de +/- J24. Je saignote depuis tellement longtemps une semaine à dix jours avant les règles que je pensais : « Le jour où il n’y aura pas de spottings (en dehors de tout traitement hormonal) c’est que je serai enceinte. » Je me suis fait des films au point d’acheter un test de grossesse en pharmacie (le premier en 33 ans). Et de pisser dessus à J28. Pour au final rien du tout. Un négatif sans ambiguïté. Le lendemain J1 était là, pile à l’heure, comme d’habitude.

Ce J1 c’est aujourd’hui. J’enchaîne les journées de merde depuis ce week-end. SPM, pleine lune, reprise du taff … Le mix est pas bon Kevin. Hier j’étais physiquement tellement en vrac (fatigue, nausées, vertiges, maux de tête) que je n’ai pas pu voulu aller bosser. Aujourd’hui je suis au taff mais cette nuit je me suis bloquée le cou. J’ai l’impression de courir après le temps, tout en ne faisant rien de productif. Bref : ça ne va pas et ce n’est pas le moment de m’emmerder.

Dans trois jours je vois Madame-Hope. Peut-être que ce rendez-vous me stresse plus que je ne veux me l’avouer. Pourtant j’en connais à l’avance le contenu : on prend les mêmes et on recommence, en espérant que le Coronavirus ne viendra pas gâcher la fête cette fois. Sauf que … Bah là tout de suite j’ai juste pas envie. Pas envie d’être mise en ménopause artificielle, pas envie de retourner dans ce tourbillon médical, pas envie de devoir gérer la RT (même si c’est Lucien qui s’occupe du voyage et REPROFIT de tout le reste). Je ne m’en sens pas les épaules, je n’ai pas envie de mettre mon peu de force et d’énergie là-dedans. Je veux rester dans mon déni avec mon espoir. Parce que cette amère expérience du test de grossesse me rappelle que – une putain de fois de plus – je n’ai pas fait le deuil de cette grossesse naturelle. Je sais pourtant pertinemment que ce bébé de Lucien et moi est « inconcevable », dans tous les sens du terme. Mais je n’arrive pas à tirer une croix dessus.

35 réflexions sur “Ces journées où rien ne va …

  1. 1er test de grossesse en 33 ans, je suis impressionnée ! Ça fait longtemps que je n’y ai pas pensé mais mon premier test je l’ai fait après mon premier rapport. Il n’y avait aucun risque, pas de problème de préservatif mais j’étais terrorisée à l’idée de tomber enceinte… et à l’idée de rentrer dans une pharmacie pour acheter un test. Maintenant je me dis qu’on ferait mieux d’éduquer les jeunes à la fertilité au lieu de leur faire croire qu’une grossesse peut survenir à n’importe quel moment du cycle.
    Quant au bébé couette, je ne peux que compatir… Je pensais aussi en avoir fait le deuil depuis longtemps mais mon J1 post complications de la FC m’a bien montré que non. J’ai un article en draft qu’il faudra bien que je finisser par publier là dessus.

    Aimé par 1 personne

      • Le pire, quelques mois plus tard, problème de préservatif qui craque. Impossible d’aller à la pharmacie, je faisais un bloquage… alors j’ai envoyé mon copain récupérer la pilule du lendemain alors qu’il était en béquille avec une jambe dans le plâtre 🤦🏼‍♀️, on en a ri pendant longtemps !

        Aimé par 1 personne

    • Oui c’est ce que je me dis aussi …
      Tout le monde dit : « Pour aller en FIV DO il faut faire le deuil du bébé couette / du bébé avec ses propres gamètes. » Mais certaines y arrivent-elles réellement ? Accepter le don c’est une chose, mais faire le deuil d’une grossesse « naturelle » je doute que ce soit aussi simple.

      Aimé par 1 personne

      • C’est marrant moi c’est l’inverse autant la grossesse naturelle je m’en fous autant j’ai plus de mal a accepter que je ne retrouverais pas les trais de Mon Chéri chez notre (hypothétique) enfant.

        Aimé par 1 personne

      • Je me retrouve la dedans les filles ! Le mois derniers j’ai failli degainer le TG aussi, 3 jours de retard ! C’est la qu’on réalise qu’un micro espoir est toujours en nous…
        Comment arriver à faire le deuil d’une grossesse naturelle de toute façon,quand des deux côtés il y a des fertilités ( même moyenne je l’accorde!), Et que l’on a des cycles avec des ovulations.. compliqués!
        Avoir deux plans A a la rigueur c’est une choses, mais compliqué de faire ce  » deuil » dont on parle tant. Je le vois également beaucoup revenir dans l’adoption.. et on a beau faire une demande d’adoption, je suis jeune, j’ai des cycles qui fonctionnent, Lui il y en a quand même quelques uns pas trop mauvais. Ce deuil on ne pourra jamais le faire, même si on nous le demande…
        Des bisous 😘💛

        Aimé par 2 personnes

      • Coucou Lucienne, « faire le deuil du bébé couette »… vaste programme. Pour ma part je dirai que je suis passée par le don parce qu’à un moment l’envie d’un bébé était plus forte que tout reste : je voulais un bébé même s’il n’était pas de mes propres gamètes, je voulais un bébé même si ca impliquait d’aller le chercher au fin fond de l’Europe… Et je voulais aussi tout tenter pour ne rien regretter et enfin en finir avec ce foutu parcours PMA. Est-ce que pour autant au moment de la FIV DO j’avais fait le deuil ? Honnêtement je ne crois pas… L’avoir dans les bras 9 mois plus tard m’a par contre guérie de beaucoup de chose. Aujourd’hui si j’ai un deuil à faire, ce n’est pas celui du bébé couette, mais plutôt le fait qu’Everest restera à jamais enfant unique. Bises ma belle

        Aimé par 1 personne

        • Tes mots me rassurent. Parce que j’ai tendance à me culpabiliser genre « si j’espère toujours, est-ce que je mérite d’aller en don / est-ce que je suis réellement prête pour ça ». Je veux une grossesse, je veux un bébé, je veux une famille. Je m’en fous de l’ADN. Mais pourquoi tout est si compliqué pour nous ? 🙁

          J'aime

      • Coucou,
        Je réagis un peu tard mais pour ma part – ayant une fille adoptive que je chéris plus que tt, et enceinte de 7 mois grâce à une fiv-do en RT – je ne pense pas avoir fait complètmt le deuil d’un enfant “génétique”, c’est ce que j’ai réalisé qd la sage-femme m’a parlé de contraception pour après le retour de couches…(LOL! Endométriose, adénomyose, IOP, une trompe en moins…ça risque rien! Mais la sage-femme me parle qd même de la cousine infertile de la boulangère qui est tombée enceinte de jumeaux après son 1er accouchement…bref!)
        Mais ça ne m’empêche pas d’aimer plus que tout ma fille, et d’être très impatiente d’accueillir le BB à venir: c’est une “blessure” avec laquelle je vis, mais ça ne m’empêche pas d’être (enfin!) heureuse dans ma vie de famille…c’est tout ce que je te souhaite aussi!! (Et le don avec la fine équipe Hope/RT, c’est le top!! Tu n’as plus qu’à te laisser porter, et ça va finir par marcher….! 🤞🏻) Courage!!

        Aimé par 1 personne

        • Merci. 💚 Je suis actuellement dans la salle d’attente, en train de rassembler mon courage pour dire à Madame-Hope : « Allez c’est parti on y retourne. » Même si je pète de trouille à l’idée que le virus vienne à nouveau niquer mes plans.

          J'aime

          • J’espère que Hope t’a confectionné un bon plan d’attaque comme elle sait le faire…oui pr le covid j’ai pensé à toi car j’ai vaguement entendu que l’épidémie reprenait en Europe de l’est…espérons que vous passerez entre 2 accalmies, j’ai l’impression que cette saloperie va trainer là un moment…(et qd je vois qu’en France bcp de monde ne met pas de masques….🙄😤)

            Aimé par 1 personne

  2. Moi aussi j’ai dégainé le test alors que je suis en pilule en continue… dur dur de remobiliser son énergie après cette pause inattendue… putain de covid, il nous a fait perdre bien de l’insouciance. Les médias ne favorisent pas l’angoisse générée par tout ça… tendres pensées pour toi Lucienne

    Aimé par 1 personne

  3. Si j’ai bien suivi l’histoire, personne ne t’a jamais dit qu’une grossesse naturelle était impossible non plus. D’ailleurs Hope avait accepté de te suivre sur les IAC. Alors difficile de faire un deuil de quelque chose qui est certes peu probable mais pas impossible.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s