PDI : Pause à Durée Indéterminée

En cette semaine bien étrange, j’aurais dû commencer les patchs de VIVELLEDOT et l’ASPEGIC NOURRISSONS pour être au top lors du transfert initialement prévu le 7 avril.

Au lieu de cela j’ai reçu un appel de Madame-Hope en personne – débordée et un peu en panique – qui m’a proposé plusieurs options :

  • On continue le DECA ou l’ENANTONE, en pariant sur un optimisme demésuré éventuel et hypothétique transfert mi-mai.
  • On stoppe tout et pour cela deux choix s’offrent à moi :
      • la méthode naturelle sans aucun médoc. En gros on attend juste que les effets du DECA et de l’ENANTONE disparaissent d’eux-mêmes.
      • on met en place un mini protocole de patchs et progestérone pour me soulager au plus vite des effets secondaires de la ménopause artificielle.

Évidemment nous avions déjà réfléchi à la question avec Lucien, pas besoin de tergiverser des heures : personne ne sait quand le bordel du Coronavirus COVID-19 sera résolu, donc hors de question de s’ajouter du stress supplémentaire avec un agenda de préparation de FIV à l’étranger (dont personne ne peut prévoir la date). J’ai choisi l’option « on arrête tout de façon naturelle » (plein le c** des hormones artificielles) malgré les bouffées de chaleur qui continuent à pourrir mes nuits et les autres effets secondaires relous.

Je revois donc Madame-Hope en juillet pour une FIV DO à l’automne 2020 (si le monde ne s’est pas effondré d’ici là).

11 réflexions sur “PDI : Pause à Durée Indéterminée

  1. Et pourquoi pas au moins un peu de Vivelledot ? J’ai mis 48h à reprendre une apparence normal en post Enantone. Ca peut valoir le coup.
    Tu lui as parlé de Cerazette pour eviter une nouvelle Menop ?
    Bon et puis maintenant on croise les doigts pour que ce tranfert ait bien lieu en Automne, et que cette crise sanitaire soit derriere nous…

    J'aime

    • T’as des actions chez CERAZETTE ou quoi ? ^^ Non plus sérieusement je n’en ai même pas parlé, je préfère un retour au naturel. À chaque fois les hormones – quelles qu’elles soient – ça me fout le moral en vrac, donc moins j’en prends et mieux je me porte. Et puis surtout ça va beaucoup mieux qu’il y a un mois. Je ne sais pas si c’est le ZOLOFT qui m’aide ou l’ENANTONE qui est moins hard que le DECA (côté dépression) mais j’ai retrouvé un équilibre que je n’ai pas envie de (re)perdre.

      Aimé par 1 personne

  2. A l automne !😥 c est dans si longtemps 😦 j espère que tout ce merdier sera derrière …. Après la ménopause artificielle, je place le confinement dans les truc les plus relou à supporter ! Courage pr cette période plus que compliquée…

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s